Se connecter

Angers Athlé

Démarrez dès maintenant votre saison sportive !

27

août 2019

Un pionnier du marathon, Roland Thibaudeau

Publiée par VAN THINH NGUYEN / pour toute l'association / 0 Commentaire

2018-2019
News
Un pionnier du marathon, Roland Thibaudeau

Ancien président du SCO Angers athlétisme, Roland Thibaudeau est décédé vendredi. Il avait été un pionnier du marathon, en Anjou et en France.

Après sa carrière d’athlète, il avait été dirigeant du SCO athlétisme. Il en fut même le président pendant une dizaine d’années. Ceux qui l’ont connu se souviendront d’un homme affable, d’une extrême gentillesse.

 

Roland Thibaudeau sera enterré jeudi 29 août à Vauchrétien, dans le village angevin où il était né, le 13 octobre 1925 et où il s’était retiré depuis sa retraite professionnelle. Jusqu’à ce que sa santé se dégrade, il y a un peu plus d’un an, il manifestait une forme exceptionnelle. S’il ne courait plus, il marchait encore très bien, à 90 ans passés.

Ce « marathon-man » avait couru jusqu’à un âge avancé. L’année de ses 60 ans, en 1985, il avait réalisé une performance exceptionnelle, en descendant nettement sous les trois heures pour les 42,195 km. Mais c’est bien avant cela, en 1959, qu’il avait atteint son meilleur niveau, en se classant 4e du championnat de France et en réalisant le 7e temps français de l’année, en 2 h 33’. C’étaient alors les temps héroïques du marathon où on donnait le départ d’un championnat de France à 15 heures, où on ne choisissait pas toujours des parcours plats et où les ravitaillements en eau étaient interdits !

Roland Thibaudeau était alors licencié en région parisienne. Il y connut trois clubs successifs : Courbevoie, Neuilly-Plaisance et le CA Montreuil où il se lia d’amitié avec Michel Jazy. Il travaillait alors chez Hispano-Suiza où il s’occupa, un temps, de l’éducation physique des apprentis en compagnie de Michel Macquet, le meilleur lanceur de javelot que la France ait jamais connu.

Après la mort de son épouse, décédée à 33 ans, il revint en Maine-et-Loire, en 1965. Il ouvrit un magasin de cycles, rue Plantagenêt, à Angers, avant de tenir un bar (Le Berry) dans le bas de la place de la République, jusqu’à ce que le fameux « trou des halles » l’en chasse. Il s’exila alors dans un bar de la rue Jean-Jaurès, à Trélazé.

Après sa carrière d’athlète, il avait été dirigeant du SCO athlétisme. Il en fut même le président pendant une dizaine d’années. Ceux qui l’ont connu se souviendront d’un homme affable, d’une extrême gentillesse.

Il était le père d’Erick et de Yannick, bien connu au SCO… football où il fut salarié, mais surtout à Angers-Cyclisme où il est entraîneur depuis la fondation du club après l’avoir été à l’Olympique Sainte-Gemmes.

Roland Thibaudeau repose au funérarium de Brissac. Ses obsèques seront célébrées jeudi 29 août à 10 heures, en l’église de Vauchrétien.

 

https://www.courrierdelouest.fr/actualite/angers-la-mort-d-un-pionnier-du-marathon-roland-thibaudeau-26-08-2019-411146?fbclid=IwAR0I3joJRvRQF9XapZHCP8TLdM1PV47C6v9_P3IJZLWVZ15lmlJnc6NJmN0

Un pionnier du marathon, Roland Thibaudeau

COMMENTAIRES