Envie de participer ?

SCO Angers Athlé

Bienvenue sur le site du SCO Angers Ahlé !

La vie de nos athlètes : Amandine Brossier

NOM : BROSSIER

Prénom : Amandine

Date de naissance : 15 août 1995

Distances : 400m, 4x400m, 200m

Objectif : Paris 2024

Records personnels : 51''25 / 400m & 23''33 / 200m

 

Un parcours atypique, un mental d’acier

Avant de se mettre au sprint il y a seulement 6 ans, à l’âge de 19 ans, Amandine a pratiqué le basket pendant 13 ans, à un niveau régional puis national en cadettes.  « J’ai toujours été très compétitrice et à un moment cela devenait compliqué de passer au niveau supérieur. J’avais moins de plaisir à aller m’entraîner, j’avais besoin d’un nouveau défi. Comme on m’a toujours dit que je courais vite, j’ai décidé d’essayer l’athlétisme. Ça a été un gros changement », confie l’ex étudiante en Master de psychologie de l’enfance. Un changement en lien avec son arrivée sur Angers, pour poursuivre ses études post-bac à l’Université d’Angers. Originaire du May-sur-Èvre, Amandine joue encore au basket pendant sa première année de licence. Mais, en deuxième année, elle ressent un besoin de changement et s’inscrit au SCO Angers Athlé. Le besoin de réaliser un défi personnel après des années à jouer pour le collectif. Ce sport, elle l’appelle sa « bulle de décompression ». Il lui permet de souffler et de prendre l’air entre les cours et son logement en résidence universitaire.

Une progression fulgurante

Avec l’aide de son entraîneur Sullivan Breton, jeune coach venu du BMX, elle négocie avec une facilité déconcertante le passage du parquet aux pistes en tartan. Sa distance de prédilection est désormais le 400m, mais Amandine s'est aussi essayée au 100m & 200m. Elle apprécie particulièrement les épreuves de relais. « Du fait de mon expérience de basketteuse, je suis très attachée à l’esprit d’équipe. Même dans les épreuves individuelles, il ne faut pas oublier qu’il y a tout un staff et nos proches dans l’ombre, sans qui on ne serait rien. Et après les courses, on partage de grandes émotions tous ensemble », ajoute notre dalleuse.

Rapidement, les résultats sont au rendez-vous. Dès la première saison, elle se qualifie pour les championnats de France espoirs en salle sur 60 mètres. L’année suivante, elle en repart avec une médaille de bronze sur 200 mètres.
En 2017, l’étudiante intègre l’équipe de France et participe à sa première grande compétition internationale, avec les championnats d’Europe espoirs (2e par équipe sur le relais 4x100 mètres).

En 2018, consécration, elle s’adjuge le titre national sur 200 mètres en salle. Elle termine sur la 2e marche du podium l’été suivant. Le tout en poursuivant ses études. « Il existe une convention avec l’Université pour les athlètes de haut niveau qui comprend certains avantages », comme l’accès à la salle de musculation, et des aménagements d’emploi du temps qui lui permettent de participer aux rassemblements de l’équipe de France et aux échéances internationales. Elle note aussi le soutien reçu par son référent de master, le SUAPS, mais aussi par sa promotion qui ont fait preuve d’entraide et de soutien dans son projet.

En 2019, Amandine Brossier fait le choix de s’aligner pleinement sur 400 mètres. Diplômée depuis peu, elle a mis sur pause sa carrière naissante de psychologue pour se concentrer à 100% sur l’échéance olympique de 2020, en intensifiant ses entraînements, en travaillant différents axes avec plus de séances que lorsqu’elle était étudiante. Médaillée de bronze lors de l’Universiade d’été de 2019 à Naples, Amandine Brossier participe dans la foulée aux Championnats du Monde à Doha en individuel et en relais. Une première expérience au plus haut niveau international, qui lui met l'eau à la bouche pour l'étape ultime de tout sportif : les Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. L'ancienne basktteuse est alors dans la dernière ligne droit pour accéder au graal sportif, en athlétisme. Le contexte sanitaire lié au COVID-19 vient repousser cette échéance d'une année, mais garde sa motivation intacte. Une année 2021 réussie, avec un double titre de championne de france : un titre acquis en salle à Miramas, et un titre acquis à domicile en juin dernier sur sa piste préférée angevine, devant ses proches.

Destination 2024

Accompagnée par plusieurs acteurs du territoires (Telelogos, Becouze, Arnaud David Assurances, Crédit Taux Service, Nicole Joubert, Cook’nRun, Honda Autosport ou encore La Dalle Angevine), Amandine a un projet durable et ambitieux. Son objectif de monter sur la boîte aux Jeux Olympiques de Paris 2024 est possible grâce à ses qualités travaillées au quotidien.

Amandine, c'est aussi une sportive qui a à coeur de partager son expérience, et de partager ses valeurs pour la préservation de l'environnement.

Photos associées : Amandine Brossier